Si tu veux commencer à faire tes propres productions, je t’invite à cliquer ci-dessous

Tu vas recevoir un pack de sons gratuitement

  • Pour te différencier
  • Pour faire des sons originaux
  • Pour rendre tes sons plus pros

Comment utiliser Garageband ?

Comment utiliser Garageband ? C’est la question que beaucoup se posent. Bien évidemment ce que je vais dire s’adresse à ceux qui ont un mac et qui souhaitent composer leur musique en étant efficaces et professionnels dans ce tuto Garageband. Sachez aussi que vous n’avez pas forcément besoin de matériel ! Par contre, pour savoir utiliser Garageband de façon optimale, il n’y a pas de secret: il faut pratiquer et se former. Tout vient avec l’expérience. Cela dit, je vais essayer de vous expliquer comment utiliser ce logiciel. Comme ce que vous allez lire est assez long, mais vous pouvez apprendre à utiliser garageband en recevant les techniques de beatmakers ici.

Vous pouvez composer de nombreux genres musicaux par exemple créer une instrumental de rap, de l’électronique, créer de la Trap, du rock, de la pop.

Je vous fais un petit sommaire:

  1. C’est quoi Garageband ?
  2. Comment utiliser Garageband de A à Z ?
  3. Utiliser Garageband sur Mac sans avoir de connaissances musicales ?
  4. Qui peut utiliser ce séquenceur?

C’est quoi Garageband ?

C’est certain, vous avez sûrement dû entendre parler de ce logiciel. Vous, les heureux possesseurs d’un MacBook, avez forcément aperçu cette petite guitare en guise d’icône dans votre dossier d’applications. Garageband ? Vous voyez ? Ce fameux logiciel développé par la marque minimaliste à la pomme. C’est la porte d’entrée d’un monde rythmé par les plus créatifs et imaginatifs. Mais créer sa musique sur Garageband, c’est possible ?

Garageband, petit frère de Logic Pro, est un logicielgratuit (ou DAW) de composition et d’édition musicale disponible sur OS X. Il est pré-installé lors de l’achat d’un MacBook neuf et disponible en téléchargement depuis le Mac App Store pour quelques dollars. C’est ce qu’on appelle un séquenceur: ce logiciel permet de créer sa propre musique grâce à de nombreuses fonctionnalités. Vous pouvez aussi l’utiliser pour arranger et mixer de la musique. L’application Garageband est conçue dans un premier temps pour les amateurs de musique si l’on se limite aux fonctionnalités de base. En tout cas, c’est ce que l’on entend bien souvent de la bouche des autres, car la plupart des fonctionnalités ne sont pas explorées. En effet, vous pouvez aller beaucoup plus loin et composer de manière professionnelle.

Utiliser Garageband de A à Z

Quel est le genre musical que vous voulez faire? De la dance, de la pop, de la trap, du chill-out, ou du rap? Du dancehall, de l’electro, de la house, du hip-hop? Du rock, du jazz, du reggae ou de la tropical house? Des musiques d’ambiance ou des musiques de film? Eh bien sachez que vous pouvez tout composer avec Garageband donc ça tombe bien ! Et ce sans forcément avoir de home studio complet.

Ainsi, créer une musique sur Garageband dans sa globalité est possible. Quand je parle de créer une musique, je parle bien entendu du fait de composer tous les éléments de votre morceau de A à Z. Le rythme et les notes, sont à étudier selon l’objectif de votre morceau. La création de musique est quelque-chose de relativement simple en soi: on superpose les pistes des instruments qui composeront votre morceau. Eh bien avec ce logiciel de MAO (musique assistée par ordinateur), je vais vous expliquer les étapes de la création musicale dans ce tuto Garageband. IMPORTANT: Les points dont je parle ci-dessous n’ont pas d’ordre à respecter obligatoirement, vous êtes libres.

Ce que vous allez lire est très long, alors soyez attentifs ! Vous pouvez aussi cliquer sur les points ci-dessous pour y accéder directement:

  • L’interface de Garageband
  • Les boucles dans Garageband
  • La création de votre base musicale
  • Les instruments logiciels dans Garageband
  • L’enregistrement de voix et d’instruments réels
  • Les effets dans Garageband
  • Améliorer la qualité et le rendu de votre musique dans Garageband
  • Exportation de votre morceau

L’interface d’utilisation de Garageband

Tout d’abord, asseyez-vous et allumez votre Mac. Non je plaisante… J’espère que je vais réussir à vous expliquer les bases qui vous permettront de créer votre propre musique de façon indépendante et d’utiliser Garageband de façon efficace.

On verra donc en tout premier les éléments essentiels à appréhender dans l’application:

  • Le lancement de l’application
  • La fenêtre générale de Garageband
  • Les boutons de commandes
  • L’écran LCD
  • Le bloc-notes
  • La bibliothèque de sons
  • Le navigateur de boucles
  • Le navigateur de multimédias
  • La fenêtre d’édition
  • L’entête de pistes
  • Le piano roll
  • Les smart controls
  • La partition

Lancement du logiciel

Lorsque vous lancez l’application, une fenêtre d’accueil va s’afficher. Vous aurez alors le choix entre divers templates de projets. Pour ma part, je réalise mes compositions musicales de A à Z donc le choix de « modèles » m’importe peu. Il faudra choisir le tempo, la clé et la signature temporelle, ainsi que l’entrée et la sortie audio. Mais vous pourrez toujours modifier ces premiers paramètres depuis l’écran LCD.

Utiliser Garageband démarrage

La fenêtre de lancement de votre projet Garageband.

La Fenêtre générale

Ensuite, une fois votre projet lancé, la fenêtre principale du logiciel s’affiche. Vous pouvez voir que Garageband est doté d’une bonne présentation. Vous trouverez au centre la zone principale, à gauche la fenêtre des instruments logiciels, à droite vous pouvez choisir vos boucles (vertes ou bleues), et sur la partie inférieure de Garageband vous aurez accès aux paramètres d’édition de vos pistes et de votre projet.

utiliser Garageband

L’interface de Garageband est épurée pour une utilisation accessible.

Les boutons de Commandes

En haut de la fenêtre du logiciel, vous apercevrez quelques boutons. Chacun d’eux répond à une action spécifique qui vont vous permettre d’afficher ou de masquer certaines fenêtres de Garageband, notamment tous les éléments dont je parle juste après. En partant de la gauche: la bibliothèque de sons, l’aide, le , le

Utiliser Garageband avec les boutons de commandes

Les boutons de commande permettent d’afficher ou de masquer certains éléments de la fenêtre générale du séquenceur.

L’écran LCD

C’est ici que vous allez pouvoir paramétrer le tempo ou bpm (battements par minute), la signature temporelle ainsi que la clé de votre projet. Aucun de ces réglages ne seront définitifs, vous pourrez les ajuster tout au long de votre session musicale.

Utiliser Garageband avec l'ecran LCD

L’écran LCD de Garageband vous permet de modifier les paramètres relatifs à l’ensemble de votre projet.

Le Bloc notes

Le bloc notes vous permet d’écrire avec du texte tout ce que vous voulez. Il peut servir à écrire des pistes de réflexion ou des paroles de chanson notamment. Personnellement je ne m’en sers pas vraiment.

La Zone de pistes

Cette zone placée au centre de Garageband vous permet de visualiser l’ensemble des pistes et des instruments faisant partie de votre projet musical. Vous pourrez depuis cet endroit, modifier l’emplacement dans le temps de vos régions. Aussi, vous pourrez modifier la longueur de celles-ci et les faire répéter dans le temps. Elle se présente sous forme de grille, dont les lignes correspondent aux pistes et les colonnes au temps.

Utiliser Garageband avec la zone de pistes

La zone de pistes est la zone centrale de Garageband. C’est ici que vous pouvez visualiser l’ensemble de votre projet musical.

La Bibliothèque de sons

La bibliothèque de sons est, comme son nom l’indique, l’endroit ou vous trouverez tous les sons mis à disposition par le logiciel Garageband. Elle se trouve en bas à gauche de l’interface. Au dessus de ce répertoire, vous verrez l’illustration du son sélectionné. Je reparlerai de cette fenêtre dans la partie concernant les instruments dans Garageband un peu plus bas.

Utiliser Garageband avec la bibliotheque de sons

La bibliothèque de sons regroupe et classe l’ensemble des instruments logiciels par catégories.

Le Navigateur de boucles

Sur ce logiciel, des boucles déjà conçues (Apple Loops) sont mises à votre disposition. Le navigateur de boucle se trouve en haut à droit de l’interface. Chaque boucle est classée par catégorie: genre musical et style par exemple. Ensuite, lorsque vous choisissez un genre de boucles, vous aurez accès à une liste déroulante qui présentera toutes les boucles en question. Pour écouter chacune d’elles, il vous suffit de cliquer dessus. Si elle vous plaît, faites un simple glisser déposer sur la Zone de Pistes principale pour l’ajouter à votre morceau. Je parlerai plus précisément de ces boucles dans la partie boucles audio et MIDI un peu plus bas.

Utiliser Garageband avec les Apple Loops

Les Apple Loops de Garageband sont classées par catégorie.

Utiliser Garageband avec le navigateur de boucles

Après avoir cliqué sur une catégorie, le navigateur de boucles s’affiche sous forme de liste déroulante présentant chacune des boucles de sa catégorie.

Le Navigateur de multimédias

Le navigateur de multimédias se trouve au même endroit que celui destiné aux boucles. La différence est que ce navigateur présentera des fichiers présents sur votre ordinateur. Si par exemple vous souhaitez ajouter une chanson à votre projet pour la mixer, vous devez vous rendre dans le navigateur de multimédias de Garageband.

Utiliser Garageband avec le navigateur multimédias

Le navigateur de multimédias permet d’importer des fichiers présents sur votre mac directement dans votre projet.

La Fenêtre d’édition

La fenêtre d’édition est l’endroit dans lequel vous aurez accès au Smart Controls, à l’éditeur audio, au drummer, à la partition, ainsi qu’au Piano-Roll de Garageband. Elle se trouve en bas de la fenêtre principale, au centre.

Utiliser Garageband

L’accès à tous les réglages des pistes et des séquences se fait depuis la fenêtre d’édition de Garageband.

L’Entête de pistes

Chaque piste peut être éditée séparément. Dans l’entête de pistes, vous pouvez modifier certains paramètres tels que leur volume et la balance. De même, vous pouvez renommer une piste, et l’écouter séparément des autres si vous souhaitez travailler une piste en particulier. Vous pourrez de même verrouiller, isoler et rendre muette une piste.

Utiliser Garageband avec l'entête de piste

Les entêtes de pistes donnent accès à plusieurs réglages individuels.

Le Piano-roll

Le « piano-roll » est tout simplement la fonction du logiciel qui vous permet d’éditer avec précision les boucles vertes (qu’on appelle boucles MIDI) du navigateur, ou encore les mélodies que vous avez créé avec votre clavier MIDI ou la saisie musicale. Contrairement à son nom, il ne concerne pas le piano en particulier, mais bien chacun de vos instruments et de vos pistes, à condition que ce soient des boucles vertes.

Avec cet éditeur quadrillé, nous allons pouvoir créer, modifier, et allonger des notes. On pourra aussi modifier leur vélocité, changer leur tonalité et autre. Créer sa musique est à prendre au premier degré, vous la créez vraiment. Pour plus de précision, on pourra zoomer en étirant la fenêtre, et une règle est là pour visualiser les repères de temps. C’est une fenêtre, tout comme les autres, très visuelle. La musique doit s’écouter, mais la composer à l’aide de visuels est d’une grande aide. 4 temps égale 1 mesure.

Utiliser Garageband avec le piano roll

Le piano-roll permet d’éditer précisément les notes de votre composition.

Les Smart Controls

Les « smart controls » de Garageband vous permettent de visualiser et d’apporter des modifications sur la sonorité de votre instrument (instrument logiciel ou non). Il y a plusieurs façon de l’ouvrir: par exemple « affichage » > « Smart Controls ». Cette interface propre à chaque instrument permet de modeler très précisément la sonorité de vos sons. Totalement à l’image d’une belle sculpture à laquelle on voudrait donner des angles et des courbes.

Utiliser Garageband avec les smart controls

Les smart controls s’affichent en bas de l’interface de Garageband.

La Partition

L’affichage de la partition est l’affichage de vos régions MIDI sous forme classique de notation musicale.Visualiser la partition de vos projets lorsque vous utilisez Garageband vous permet de voir les signes de clé et la tonalité des notes par exemple.

Utiliser Garageband avec la partition

La partition de Garageband.

Utiliser Garageband avec les boucles audio et MIDI

Utiliser Garageband peut se limiter à créer votre morceau entièrement à partir de boucles audio et/ou MIDI mises à votre disposition dans le navigateur de boucles. Mais ce que vous voulez ce n’est pas ça, c’est de créer votre propre musique sur Garageband. Par contre, les boucles proposées sont immédiatement reconnaissable: n’importe qui pourra savoir avec quel séquenceur vous travaillez. Cela dit, on peut les ajouter à notre morceau en guise de supplément, en superposition au reste des pistes.

Parmi ces boucles, vous retrouverez notamment des rythmiques de batteries, de percussions du monde, des boucles de trompettes, des mélodies de basses et de guitares, et des accords de pianos, pour ce qu’il y a de plus classique. Vous trouverez aussi facilement des boucles orientées musique électronique. De même, vous aurez aussi le choix entre diverses boucles de musiques urbaines et autres boucles vocales. Il y en a un bon paquet mais n’ayez pas peur, elles sont toutes classées par catégories, donc vous ne vous y perdrez pas. Et en plus, vous pouvez utiliser la barre de recherche pour gagner du temps !

Par contre on va faire le point sur ces boucles. On va en effet les distinguer en fonction de leur couleur.Les boucles vertes, les boucles oranges, et les boucles bleues sont à traiter et éditer différemment. Vous remarquerez aussi que depuis la dernière version de Garageband, des boucles jaunesgénérées par la fonction Drummer sont présentes.

Puisqu’on doit en parler, je vais vous expliquer:

  • Les boucles vertes
  • Les boucles de couleur orange
  • Celles de couleur bleue
  • Et les régions jaunes

Les boucles vertes

Dans le logiciel Garageband, vous avez des boucles vertes. On les trouve dans le navigateur de boucles situé en haut à droite de l’interface. Chacune de ces boucles est classée par genre.

On appelle ces boucles des boucles MIDI. Pour ajouter une boucle MIDI à votre projet, rendez-vous dans le navigateur de boucles et choisissez sur une catégorie. Juste en dessous du navigateur, vous allez avoir une liste verticale des boucles répondant à votre genre: sélectionnez celle que vous voulez puis, faites la glisser sur la Zone de pistes centrale. Elle apparaît désormais comme une région verte. Voilà, vous savez ajouter une boucle MIDI depuis le navigateur de boucles.

Pour redimensionner cette région dans le temps, placez le curseur de votre souris sur la bordure droite de celle-ci. Votre curseur a changé: déplacer le vers la gauche pour la réduire ou vers la droite pour l’agrandir

Pour faire répéter la région dans le temps, placez cette fois le curseur sur le bord supérieur droit. Votre curseur va se transformer en flèche circulaire: déplacer votre curseur vers la droite pour répéter la boucle, ou déplacer le vers la gauche pour enlever une répétition.

Pour éditer la région (modifier en détails les notes qui la compose), ouvrez la fonction Piano-Roll. Pour l’ouvrir, double-cliquez sur la région verte que vous voulez éditer. Dans cette fenêtre, vous aurez la possibilité de créer de nouvelles notes. Vous pouvez également les allonger, les réduire, et modifier leur vélocité. Bien entendu, vous allez pouvoir modifier leur hauteur tonale. Vous pouvez faire défiler l’éditeur audio et effectuer un zoom dans celui-ci, ou encore agrandir les formes d’onde des régions audio pour avoir un meilleur aperçu de votre fichier.

Les boucles oranges

Les boucles s’affichant sous forme de région orangeconcernent les sons bruts sans indication de tempo. Elles concernent par exemple les fichier mp3 importés dans votre projet.

Les boucles bleues

Quant aux boucles qui apparaissent en région de couleur bleue, ce sont des boucles issues d’un enregistrement d’instruments réels proposées par Garageband. Elles proviennent des enregistrements capturés avec un micro: la voix d’un chanteur ou d’une chanteuse, mais aussi toutes les notes musicales que vous avez jouées avec votre guitare par exemple. Ces boucles devront être éditées différemment de l’édition des boucles vertes.

Pour les allonger ou les réduire, procédez de la même façon que celle des boucles vertes.

Et pour les faire répéter dans le temps, faites exactement comme avec les régions vertes.

Si vous voulez les éditer, ouvrez la fenêtre d’édition audio qui s’affichera en bas de votre écran. Vous pouvez les éditer de la même façon que les boucles oranges.

Les boucles jaunes

Comme je le disais tout à l’heure, depuis la dernière version de Garageband, vous avez la possibilité d’utiliser la fonction Drummer. Elle permet de générer des rythmes de percussions dont vous choisirez le style: rock, hip-hop… Ce sont donc les boucles issues du Drummer qui apparaissent jaunes.

La création de la base musicale

Ce que je vous conseille avant toute chose, c’est de composer votre base musicale. Cette base musicale va dépendre du genre et du style de votre morceau de musique. Chaque genre musical possède ses propres codes: si vous voulez faire de la musique d’ambiance, du jazz, du lounge, du rock, de l’électro, de la pop-électro, de la trap, du rap, ou encore du RnB, veillez à respecter les codes qui lui sont propres si vous ne voulez pas partir dans tous les sens.

On va voir ci-dessous les fondamentaux de ce qui compose un morceau:

  • La création des accords
  • Le choix de la rythmique
  • L’élaboration de la mélodie
  • La création de la batteries et des kicks

La création des accords

Avant d’utiliser Garageband en détails, je crée la base de mon morceau. Les accords qu’est-ce que c’est ? D’après la définition présente sur Wikipédia, un accord est tout simplement un ensemble de notes (souvent trois) jouées ou lues simultanémentpar votre logiciel de musique. Même s’il existe plusieurs autres types d’accords comme par exemple l’arpège, de façon globale ça reste la même idée. Si vous voulez en savoir plus jetez un coup d’oeil sur Google à propos de ce sujet. Bref, les accords seront primordiaux dans votre morceau car c’est eux qui feront le fond global de votre musique.

Ce qui va surtout nous intéresser, ce sont les accords enchaînés (ou en mouvement). C’est-à-dire des accords qui se succèdent dans le temps. Il faudra faire attention aux « fausses relations », si les accords se prolongent les un sur les autres ça va faire un mélange de notes pas très beau. Quand vous composez sur Garageband, vous pourrez créer des accords plaqués (par exemple 3 notes jouées exactement au même moment) ou égrenés (par exemple 3 notes jouées en arpège, c’est-à-dire jouées avec un petit décalage).

Le choix de la rythmique

Je parlais des accords enchaînés. Eh bien ces accords doivent donc être joués successivement tout au long de votre morceau: mais à quel rythme? C’est quelque-qui va, là encore, dépendre du genre musical directeur. Mais bon après personnellement, pour ceux qui me connaissent je n’aime pas trop entrer dans des codes, des moules, ce que j’aime c’est être totalement libre quand je compose. Le genre de musique ne servira que de fil conducteur lors de la composition en fait.

L’élaboration de la mélodie (ou gammes)

Et une gamme c’est quoi ? Une gamme, c’est un ensemble de notes jouées SUCCESSIVEMENT et non SIMULTANEMENT, ce qui est le cas pour les accords. Vous voyez la différence?

La création du rythme de la batterie ou des kicks

Evidemment, il faut ajouter une ou des pistes dédiées au rythme de la batterie, autre élément essentiel à votre morceau.

La nouvelle fonction Drummer peut être intéressante pour ceux et celles qui débutent: c’est une fonction qui permet de générer une piste et des boucles de batterie de façon automatisée. Pour l’éditer je vous explique juste après (dans la partie suivante).

Utiliser les instruments dans Garageband

Quel est le but de ta musique? Tu cherches à créer une mélodie calme, ou qui fait danser? A quel genre va appartenir ton morceau? Tu veux créer un morceau dynamique? Voilà des questions (parmi d’autres) auxquelles tu dois prendre le temps d’y répondre. En tout cas, si tu décides d’utiliser Garageband, tu as de la chance: le logiciel propose un grand nombre d’instruments logiciels (Patchs). Ces instruments logiciels s’afficheront sous forme de régions vertes (boucles vertes) et seront éditables.

Vous allez trouver ces instruments dans la bibliothèque placée à gauche de l’interface. Comme les boucles, ils sont classés par catégories: dans la colonne de gauche vous apercevrez les instruments et dans celle de droite, vous aurez ce qu’on appelle des « patchs ».

Le logiciel est donc doté d’ un grand nombre d’instruments pré-enregistrés (instruments logiciels) placés en bas à gauche de l’interface que vous pouvez jouer et ajouter à votre morceau: synthétiseurs, pianos, guitares, batteries de tous genres et j’en passe. Si vous décidez de modifier ou de créer votre propre instrument avec les outils expliqués plus bas dans l’articles, vous pouvez l’enregistrer et le nommer comme bon vous semble. Vous vous demandez comment les jouer ? Vous branchez votre clavier MIDI directement sur votre ordinateur via le port USB, et si vous possédez une carte son, branchez-le sur cette dernière. Pour en savoir plus sur le matériel dont je parle, cliquez ici. (lien article « Quel matériel utiliser dans Garageband ? « ). Si vous n’avez pas de clavier MIDI, je vous explique un peu plus bas comment créer sa musique sur Garageband sans matériel.

On va voir quelques instruments:

  • Le Piano
  • Le Drummer
  • Les Synthétiseurs
  • Le Sampler
  • Les violons
  • Les kits de batterie

Le Piano

Le piano est l’instrument de musique le plus simple sur Garageband, du moins un instrument des plus classiques. Je m’en sers souvent pour trouver les accords que j’utiliserai dans mon morceau. En fait, je m’en sers parce que par exemple face aux autres synthés et instruments logiciel, je trouve qu’il renvoie des sons plutôt fidèles et naturels lors d’une recherche d’accords.

Le Drummer

Je vous en ai parlé tout à l’heure, une nouvelle fonctionnalité venant tout droit de Logic est désormais disponible sur Garageband. Lorsque vous créez une piste de drummer, le rythme des drums s’accorde automatiquement avec le tempo de votre morceau.

Tout à fait à gauche, vous pouvez voir le mot « Rock »: vous avez choisi le genre rock pour votre drummer. En cliquant dessus, vous pouvez sélectionner d’autres genre (rock, hip-hop, électronique…). Juste à côté, il y a une liste verticale de préréglages: ce sont toutes les variations de drummer liées à la catégorie choisie (ici rock). Grâce à un pavé interactif (au centre) vous pouvez apporter des changements d’intensité et de complexité des rythmes facilement. Dans le cadre situé à droite, vous pouvez activer et désactiver les éléments de votre batterie (en jaune l’élément est activé, et en gris il est désactivé). Tout à fait à droite, vous trouverez des curseurs à déplacer horizontalement: il permettent de varier les motifs des éléments.

Comment utiliser Garageband

Utiliser Garageband avec le drummer

Les Synthétiseurs

Vous verrez qu’en utilisant Garageband, bon nombre de synthétiseurs divers et variés sont disponibles dans la bibliothèque de sons.

Le Sampler (ou échantilloneur)

Si vous souhaitez ajouter des samples à votre morceau, utilisez le sampler. Pour ça, vous allez devoir importer le fichier que vous souhaitez sampler. Vous allez par la suite pouvoir modifier les paramètres de tes layers pour créer des sonorités uniques.

Pour ceux qui ne connaissent pas, le samplingconsiste à prélever une partie d’un morceau déjà existant et d’attribuer cette partie à une touche de notre clavier. Grâce à l’échantillonneur de Garageband, vous allez pouvoir modifier un grand nombre de paramètres qui sculpteront totalement votre sample. Le Hold Time, le Decay Time et le Release sont des exemples de réglages possibles.

En plus des réglages à la source de vos samples: je mets le sampler (ou sampleur) dans les catégories d’instruments logiciels car une fois créés, vos samples apparaissent sous forme de régions MIDI vertes que l’on pourra aussi éditer avec le Piano-Roll. Il fait partie des AudioUnits (AU) de Garageband auxquels on a accès lorsqu’on ajoute une piste et qu’on ouvre son panneau de configuration. Les fichiers audio pouvant être importés doivent cependant être à l’un des formats suivants:

  • mp3
  • .waw
  • .caf
  • .aiff
  • .aac

Utiliser Garageband avec le sampler

Utiliser Garageband avec le sampler

Les violons

Le kit de batteries

En plus de la fonction Drummer dont je parlais tout à l’heure, Garageband propose un large panel de batteries. Il y a deux grandes catégories: les batteries naturelles, et les batteries électroniques. Dans la première, vous allez retrouver des batteries orientées rock et blues notamment, tandis que dans la deuxième vous aurez accès à des batteries orientées musique Hip-Hop, Electronique, Dubstep…

L’enregistrement de voix et d’instruments réels sur Garageband

Le logiciel permet aussi l’enregistrement d’instruments et de voix. Ils apparaîtrons sous forme de région bleue.

Enregistrer sa voix

Lorsque vous créez un morceau, vous pouvez ajouter une ou plusieurs pistes audio dédiées à votre enregistrement vocal. De la même façon que le reste des pistes et instruments, vous avez aussi la possibilité en post-enregistrement d’éditer et d’améliorer le rendu du chant avec les différents effets, et notamment l’égaliseur de Garageband. Vous pouvez aussi corriger les imperfections de votre prise de son en utilisant la fonction Flex-time, très utile pour couper et redimensionner les ondes de votre voix. Il y a une chose très importante à préciser: lorsque que vous avez enregistré une voix, il faut ABSOLUMENT couper et supprimer les moments de blancs. Si vous ne le faites pas, le « bruit », notamment celui de la pièce dans laquelle vous enregistrez, sera audible. Et ce bruit-là, agit comme un parasite sur votre morceau.

Enregistrer un instrument réel

Utiliser Garageband ne signifie pas forcément « tout numérique ». Vous pouvez très bien incorporer à votre morceau des pistes d’instruments réels. Les guitaristes, pianistes, bassistes, batteurs et j’en passe: Oui, enregistrez ce que vous faites directement sur Garageband ! Ensuite vous pouvez tout éditer à votre aise, en utilisant l’égaliseur, le flex-time et ajouter tous les effets que vous souhaitez.

Pour ceux qui savent jouer d’un instrument de musique, ne vous sentez donc pas exclus car Garageband vous permet évidemment d’enregistrer votre instrument de musique ! Branchez simplement votre micro, configurez l’entrée audio et le tour est joué. Après votre enregistrement, il y a un truc pas mal à faire, notamment avec une guitare: vous avez accès à un choix énorme d’amplis, essayez-les tous ! Non vous n’êtes pas obligés je plaisante. Mais par contre, utilisez l’égaliseur sonore et le flex-time, c’est le minimum OBLIGATOIRE !

Les effets sur Garageband

Avec Garageband, vous avez accès à une multitude d’effets logiciels. Oui, vous pouvez donner plus de caractère et d’originalité à vos instruments ainsi qu’à votre projet tout entier à l’aide d’effets proposés dans Garageband. Lorsque vous sélectionnez un instrument, vous n’avez qu’à double-cliquer sur la piste correspondant à cet instrument, ou vous pouvez utiliser le raccourci dédié à cette action, pour avoir accès aux effets. Tous les effets s’appliquent à tous les styles de boucles et instruments.

D’un ordre général, pour peaufiner et améliorer les sonorités de votre de musique, vous pouvez lui ajouter des effets. Alors attention ! Les effets peuvent s’appliquer individuellement pour chaque instrument et pour chaque piste, mais aussi pour le projet global. Attention à ne pas trop en abuser quand même, il faut les utiliser de façon subtile.

Je vais vous faire une petite liste des familles de quelques-uns de ces effets:

  • La réverbération
  • Le pitch shifter
  • Les filtres
  • L’écho
  • La distorsion

La réverbération

C’est quoi la réverbération ? Il y en a plusieurs genres, notamment la réverbération lumineuse. Mais celle qui nous intéresse, c’est la réverbération acoustique étant donné qu’on est dans la musique. Concrètement, c’est le maintient d’un son après l’arrêt de la source de celui-ci. Imaginez-vous dans une cathédrale, vous criez: vous verrez que ce phénomène amplifie votre voix, même après avoir fermé la bouche. Cela dit, en musique, les effets de réverbération sonore doivent être utilisés de façon raisonnable pour un bon rendu. Il ne faut pas oublier qu’un son réverbéré va couvrir les autres sons de votre morceau.

Le pitch shifter

Le pitch shifter est une fonction généralement présente dans n’importe quel logiciel de MAO. Appliquer cet effet sur l’une de vos pistes audio va modifier sa hauteur tonale soit vers les graves soit vers les aigus. Par exemple une femme aura un pitch plus élevé que celui d’un homme: la fréquence d’une voix féminine est plus élevée que celle d’un homme.

Utiliser le pitch shifter de Garageband

Utiliser Garageband avec le pitch shifter

Les filtres

Il existe différents types de filtres dans Garageband, chacun ayant sa propre fonction. Comme son nom l’indique, un filtre va filtrer quelque-chose, mais quoi ? Dans notre cas, un filtre appliqué à un son peu bloquer par exemple les basses fréquences. Ainsi, les ondes sonores aigües seront mises en avant, alors que les basses fréquences seront « étouffées ». Vous pouvez également faire la même chose dans l’autre sens: faire ressortir les graves plutôt que les hautes fréquences.

L’écho

Bon pour les échos je ne pense pas devoir faire une explication trop longue, un écho c’est la répétition dans le temps d’une note musicale ou d’un son, sans reproduire la note initiale. C’est un phénomène semblable à la réverbération, sauf que celui-ci « répète » un son distinctement du son de base sans l’amplifier.

La distorsion

C’est un effet visant à créer un rendu « saturé » de votre son. Cet effet est souvent utilisé chez les guitaristes, particulièrement dans le rock. La distorsion d’une piste permet de lui ajouter du « grain »: de cette façon le son perd de sa netteté.

Améliorer la qualité et le rendu sonore de votre musique sur Garageband

Améliorer la qualité de son morceau est quelque-chose de relativement subtil. Il faudra avoir l’oreille un minimum avertie et être attentif à ce que vous faites. Maintenant que vous avez composé votre morceau sur Garageband, il est temps d’améliorer le tout pour profiter d’une qualité de son honorable. Pour ce faire on va avoir recours à plusieurs outils.

Bien entendu je ne vais pas parler de tous ces outils car ce serait trop long. On va parler cependant des plus importants, ceux à utiliser ABSOLUMENT !

Donc je vais vous parler de:

  • L’égaliseur EQ
  • Le Flex-Time
  • Le compresseur
  • Le fondu entrant et sortant

L’égaliseur EQ

L’égaliseur EQ est un passage OBLIGATOIRE lorsque vous avez terminé votre morceau de musique. Créer sa propre musique ne veut pas dire « bricolage fait maison ou rafistolage à la main ». Et en effet, ce que vous voulez, c’est que votre composition sur Garageband ait un rendu professionnel. J’apporte une précision notamment: vous pouvez utiliser individuellement cet outil pour chaque piste, ainsi qu’à l’ensemble de votre morceau.

Cette fonction permet d’éviter la saturation de votre son. Les réglages des volumes ne sont jamais optimisés ce qui peut faire qu’une piste vienne « écraser » le son d’une autre. Il faut également éviter ce qu’on appelle les conflits de fréquences, je m’explique: lorsque deux pistes ayant des notes graves sont superposées et donc lues simultanément par Garageband, il se peut que le son sature. Sans entrer dans les détails, en d’autres mots, votre logiciel va lire au même moment trop de fréquences similaires, ce qui va causer des grésillements lors de l’écoute. Non seulement vos notes et instruments ne seront plus « nets », et votre morceau tout entier en sera affecté.

Utiliser l'égaliseur de Garageband

Utiliser Garageband avec l’égaliseur

Le fondu entrant et sortant

Pourquoi ne pas créer un fondu entrant et un fondu sortant à votre musique ? Ce genre de petite astuce permet de réaliser une montée et une diminution du volume au début et à la fin de votre morceau. Pourquoi faire ça? Si vous voulez éviter les coupures au début et à la fin de votre musique.

Le compresseur

Le compresseur

Exporter votre projet

Nous y sommes ! Après avoir terminé votre musique, il serait dommage de la laisser au repos au sein même du logiciel non ? Avant son exportation, vous aurez plusieurs choix (iTunes, Soundcloud, graver sur CD…) et dans quel format (mp3, AAC…). Par exemple pour partager votre musique via iTunes, vous devrez cliquer sur « Partager » > « Morceau vers iTunes ». Une fenêtre d’options va alors s’ouvrir avec des champs à compléter: titre, artiste, compositeur, album, liste de lecture iTunes. En bas de cette fenêtre, vous aurez à choisir le format de votre morceau, par exemple: « Meilleure qualité (iTunes Plus 256 kBits/s).

Utiliser Garageband sans s’y connaître

Vous ne savez pas lire une partition, et vous n’avez pas fait de solfège. Vous ne savez jouer d’aucun instrument mais vous avez envie de créer vos propres morceaux. Vous êtes déterminés utiliser Garageband. Toujours possible?

Tout d’abord, cela va dépendre de comment vous souhaitez l’utiliser. Personne ne doit hésiter à créer sa musique même sans s’y connaître si l’utilisation de Garageband est destinée au cadre familial par exemple.

Par contre, si vous voulez créer de la musique de qualité, il vaut mieux apprendre, surtout pour une audience web publique. C’est l’expérience et la pratique qui feront tout, et c’est pareil dans tous les domaines. Bien que son ergonomie soit optimale,elle ne provoquera pas votre réussite. Elle vous aidera à y voir plus clair, mais ne vous apprendra pas la musique, ainsi que les techniques de MAO fréquemment utilisées. Si vous voulez voir un tutoriel destiné à composer pour une audience publique, rendez-vous ici > « Utiliser Garageband sur mac« .

Bien évidemment, maîtriser un minimum de choses dans le domaine musical est préférable, dont le solfège. Mais rien n’a jamais obligé quiconque voulant se lancer dans la musique de maîtriser tout le domaine. Il y a bon nombre de musiciens qui ont connu le succès, alors qu’ils ne savaient rien au solfège, et qu’ils ne savaient pas lire de partition.

Qui peut utiliser Garageband ?

Vous l’aurez compris: n’importe qui d’impliqué peut utiliser Garageband pour créer sa musique. Ce que j’aime dans ce DAW, c’est sa facilité d’utilisation, son interface soignée et intuitive, ainsi que le nombre de possibilités de composition qu’il offre. J’arrive à créer de nombreux genres musicaux grâce à lui, que ce soit de la pop, de l’électronique, de la house, du hip hop… Il n’est absolument pas limité en terme de genres et style musicaux.

Si j’avais un seul logiciel à vous conseiller sur MacBook et compagnie pour composer sa musiqueserait bel et bien celui-là: ce logiciel permet de transformer votre ordinateur en studio d’enregistrement et de création musicale, d’autant plus qu’il se rapproche désormais un peu plus des fonctionnalités de son grand frère Logic Pro qui lui, est payant. Alors vous, les détenteurs de MacBook, il n’est plus question de faire votre timide face à la technologie: entraînez vous à utiliser Garageband, pratiquez et vous verrez qu’avec le temps, ce sera comme si c’était inné.

Regardez ici si vous voulez recevoir ce que j’ai créé avec le logiciel. Création de musique sur mac. Faire de la musique sur mac. Cours garageband. Apprendre Garageband. Garageband pour mac. Garageband mode d’emploi. Comment utiliser Garageband.